Roulette astuce : Tout savoir


Les jeux de chance existent sous plusieurs formes dans les casinos. On peut trouver les machines à sous, le blackjack, le poker et, bien évidemment, la roulette. Le jeu est assez direct dans son approche : le joueur mise, le croupier tourne la roulette et y envoie une bille en ivoire et le résultat du jeu dépend de l’endroit où la bille tombe. L’attrait à ce jeu tourne souvent autour du fait qu’il soit complètement aléatoire. Mais, il existe des techniques pour tenter d’en sortir vainqueur.

Première étape : les règles

On peut gagner la moitié de sa mise, ou on peut gagner jusqu’à 35 fois le pari initial à la roulette (pour la roulette en ligne c'est pareil). C’est juste une question de probabilité à ce stade. En général, il y a 37 chiffres à la roulette (du zéro au 36) qui sont soit noirs, soit rouges, à l’exception du numéro zéro. Les mises peuvent se faire sur une couleur, sur les chiffres pairs ou impairs, sur la table tout entière ou bien sur un chiffre bien spécifique. Il faut savoir prendre quelques risques si l’on veut gagner. Chaque mise engendre des gains variés, donc il faut modérer les sommes que l’on parie pour estimer pouvoir remporter des gains. Il est possible de s'exercer sur de la roulette électronique gratuite.

Les méthodes utilisables

À travers les années, des mathématiciens se sont longuement penchés sur la question de la roulette. Au fil du temps, certaines méthodes ont été développées : Martingale, système de mise, méthode de Hawks, méthode de Labouchère, méthode de D'Alembert, attaque. C’est difficile de se dire quelle technique est la plus probante, mais les casinos opèrent maintenant afin de contrer ces systèmes. Il faut donc se limiter un budget, vu que des mises maximales ont été mises en place à la roulette. Ce budget deviendra votre plafond. En cas de grosses pertes, il faut savoir abandonner la partie : la chance viendra un autre jour. Les méthodes les plus utilisées sont souvent les jeux : des voisins (17 numéros joués avec 9 jetons), du tiers (12 numéros joués avec 6 jetons), des orphelins (8 numéros joués avec 5 jetons). Il y a aussi les mises progressives. Pour illustrer, le joueur mise par exemple 1euro sur le rouge, s’il perd, il mise 2euros sur le rouge, et double à chaque fois qu’il perd. Par contre s’il gagne, il empochera ses gains (soit le double de la somme misée) et il recommence en misant 1euros sur le noir et ainsi de suite. L’idée tourne ici autour de la probabilité que la bille tombe sur une même couleur en succession. En perdant sur le rouge, en théorie la bille devrait tomber sur le rouge au prochain tour. C’est pour cette raison que le joueur devrait doubler sa mise pour empocher plus et couvrir les pertes du précédent tour. Ceci dit, il existe une anecdote célèbre à la roulette qui s'est déroulée au casino Monte-Carlo à Monaco le 18 août 1913 où la couleur noire est sortie 26 fois de suite. Cette anecdote a, par la suite, été connue sous le terme d'erreur du parieur. Ceci illustre le fait que l’assurance de gagner n’existe pas à la roulette et encore moins à la roulette tour rapide.