Machines à sous : leur histoire


Les machines à sous sont les attractions les plus sollicitées dans les casinos en ligne. Leur attrait sur la toile n’a ainsi d’équivalent que leur popularité dans les casinos réels. Ces jeux, désormais accessibles au plus grand nombre, ont longtemps été réservés à de rares privilégiés qui avaient les moyens de dépenser sans compter. Aujourd’hui, les machines à sous sont disponibles partout sur internet, et ne nécessitent plus autant de conditions qu’auparavant. De fait, les règles du jeu ne sont plus inconnues du grand public, qui en sait désormais plus sur le sujet que sur n’importe quel autre jeu d’argent.

Mais si les machines à sous font partie intégrante du divertissement 2.0, la plupart des joueurs ignorent tout de leur histoire et de son parcours. Qui aujourd’hui sait quand a été fabriquée la première machine à sous, et par quel moyen ces machines se sont imposées comme des attractions de prestige dans les salles de jeux traditionnels ? Voici comment la machine à sous est devenue un jeu indémodable, défiant le temps et s’imposant auprès de toutes les générations de joueurs.

Les origines de la machine à sous

C’est un certain Charles Fey qui inventa la première machine à sous en 1898. Si le personnage s’est inspiré d’un jeu de hasard basé sur le poker, il a aussi amélioré le fonctionnement du bandit-manchot pour donner naissance à la machine à sous à rouleaux telle qu’on la connait aujourd’hui. Ladite machine existait depuis 1891, et était l’œuvre de Sittman et Pitt qui souhaitent mettre au point la première machine de vidéo poker. Le concept était là, mais était mal exploité. La popularité de l’engin a vite fait le tour des salles de jeu, sans que les deux compères ne puissent réellement la perfectionner pour la présenter au public.

Il aura donc fallu attendre que Charles Fey, mécanicien de son état, n’ait l’idée de triturer la machine pour la rendre opérationnelle. Les opérations réalisées par Fey sur l’ancêtre de la machine à sous avaient simplifié le mécanisme de celle-ci, offrant la possibilité d’élaborer un système de paiement fonctionnel et pratique. Cet ajout apporte une toute nouvelle dimension à la machine initiale, et offre un avantage en plus sur les roulettes automatiques qui étaient les attractions les plus populaires de cette ère.

La première machine à sous est alors dotée du nom de roulette mécanique, du fait de la présence d’une manivelle. Cette dernière rejoint les 3 rouleaux sur lesquels les symboles propres aux jeux de cartes sont inscrits. Les combinaisons gagnantes ne pouvaient alors s’obtenir que lorsque 3 cloches étaient alignées sur la même rangée. Le principe du jeu était simple, et ne tarde pas à faire parler de lui. Pour l’époque, la possibilité de tomber sur plus de 1000 combinaisons différentes était un véritable exploit. En effet, l’ancêtre de la machine à sous moderne ne pouvait donner qu’une centaine de compositions. Alors surnommée « Liberty Bell », la machine à sous mise au point par Charles Fey connaît un succès sans précédent.

La popularité de la machine est telle que plusieurs entités proposent au mécanicien de vendre son brevet. Celui-ci refuse pourtant de céder son droit, incitant ainsi ses concurrents à mettre au moins des machines à sous étrangement similaires. Le succès continue à prendre de l’ampleur, jusqu’à la prohibition où tous les jeux d’argent sont strictement interdits. Un des concurrents de Fey prend alors l’initiative de transformer ses machines à sous en des installations distribuant des bonbons. De nouveaux symboles sont présentés sur les rouleaux, imposant peu à peu les bases de la machine à sous tel que le public le connait aujourd’hui.

Les machines à sous deviennent rapidement des valeurs sûres pour les casinos qui ne peuvent décemment plus proposer du divertissement sans présenter au moins une de ces machines révolutionnaires. Attirés par la facilité du jeu et des gains, les joueurs s’amassent pour tenter leurs chances. Au fil du temps, les machines à sous se retrouvent dans les salles de jeu les plus prestigieuses, s’adressant ainsi à une clientèle de luxe et ayant les moyens de dépenser beaucoup pour se divertir. Très vite, les machines à sous deviennent des attractions réservées à une élite qui aime parier de l’argent. Les mises prennent des proportions spectaculaires, offrant aux casinos le plaisir de faire fructifier cette attraction qui se révèle être plus rentable que le poker et le blackjack réunis.

Les variantes de la machine à sous

Il n’aura pas fallu attendre longtemps avant que les fournisseurs de jeux ne s’intéressent plus profondément à la machine à sous. Peu de temps après que le succès de celle-ci ne se confirme dans les salles de jeu, le public verra défiler un nombre impressionnant de nouvelles adaptations. Les variantes de la machine à sous s’enchainent : en dehors de la version à rouleaux, le public découvre aussi :

  • La machine poker, qui reprend les grandes lignes de la machine classique, et dont les symboles sont ceux du poker ou encore du jeu de Keno
  • La machine à rouleaux vidéo, que les joueurs retrouveront dans la majorité des casinos, et qui possèdent généralement 2 écrans. Cette version peut aussi comporter des bonus que les joueurs pourront tenter de gagner au cours de leurs parties
  • Les versions en ligne, qui commencent aujourd’hui à envahir la toile, et dont les graphismes et les symboles se basent entièrement sur des éléments de la culture populaire. Ces machines à sous représentent une grande partie des attractions de ce type
  • Les variantes à sous multi-jeux, sur lesquelles les joueurs ont la possibilité de désigner le type de machines qu’ils préfèrent, et dont le fonctionnement ne diffère en rien de ses concurrentes

Quel que soit le type de machine à sous, leur fonctionnement demeure basiquement le même. Cette constante est de nature à rassurer les amateurs de ces attractions, et a largement contribué à développer le succès de ces machines à travers le monde.

L’arrivée des machines à sous sur internet

C’est au cours de l’année 1994 que les premiers casinos en ligne font réellement leur apparition. Internet commence tout juste à se faire connaitre du grand public, et les Caraïbes sont les premiers à proposer des attractions de ce type. Les machines à sous font évidemment partie du lot, et charment très vite la communauté encore limitée des joueurs en ligne. il faudra attendre les années 2000 pour que les machines à sous ne commencent vraiment à toucher un public plus large.

Dans le même temps, leur popularité dans les salles de jeu réelles décroît, laissant penser que leur ère de puissance est révolue. Cette baisse d’intérêt est pourtant le signe que les joueurs préfèrent désormais lancer leurs parties sur internet, tout en restant dans le confort de leur domicile. Le marché des casinos en ligne prend rapidement de l’ampleur, en grande partie grâce aux machines à sous qui sont les attractions favorites des internautes. Il est tout simplement devenu impossible de trouver un établissement virtuel ne disposant pas d’un nombre conséquent de machines à sous. Avec la découverte de la beauté de ce jeu s’est fait connaitre la possibilité de devenir riche en quelques clics. En effet, l’arrivée des machines à sous sur internet a aussi marqué l’arrivée des gros lots attirant les joueurs même les plus réticents.

Les gains sur les machines à sous en ligne

Il est certain que les machines à sous jouables sur la toile offrent nettement plus de gains que celles que l’on pourra retrouver dans un établissement de jeu classique. Avec plusieurs millions de joueurs répartis à travers le monde, ces machines sont capables de promettre des sommes merveilleuses malgré des mises minimales. Les machines proposant de débuter les paris avec les sommes les plus modestes sont aujourd’hui celles qui attirent le plus d’internautes. Pour ces derniers, la vulgarisation de ces attractions est une aubaine.

La magie des machines à sous a maintes fois opéré sur des joueurs chanceux. Si le maximum des gains perçus sur des machines virtuelles est encore loin d’égaler les 40 millions de dollars de leurs versions traditionnelles, ils ne sont pas loin d’atteindre les 30 millions. En France, le record se situe à un peu moins de 10 millions de dollars, entretenant la vision de l’argent facile à gagner en quelques clics. Il est cependant plus fréquent de voir des joueurs gagner des sommes moins importantes, et il est devenu courant que les plus chanceux se servent des machines à sous comme de sources de revenus sûres.

L’évolution des machines à sous sur internet

Sur internet, les machines à sous sont plus accessibles que jamais. Le principe de la gratuité est maintenant un argument qui confirme sa popularité auprès d’un public plus large, et lui assoit son statut de meilleur jeu d’argent du web. L’évolution des machines à sous sur internet permet à présent de dire que la toile est l’avenir de ces attractions. Les établissements de jeu sont nombreux à s’être déjà convertis, touchant une clientèle toujours plus importante et plus régulière.